logo

Actualités


Afficher toute la rubrique

LA SOLITAIRE DU FIGARO : TROIS ETAPES MONSTRUEUSES !

Les étapes de La Solitaire du Figaro vu par notre routeur : Dominic Vittet.

parcours_la_solitaire.jpg

 

Le parcours de la Solitaire du Figaro vu par Dominic Vittet

« C’est un parcours inédit avec trois étapes très longues et complexes. Ça va être passionnant et sélectif. Je tiens d’ailleurs à saluer le travail de Francis Le Goff, directeur de course, qui dessine des étapes très intéressantes avec un jeu très ouvert. »

 

Etape 1

Un aller-retour au Fastnet depuis Saint-Brieuc. 4 jours, 640 milles (1200 km) à négocier en Manche et mer d’Irlande.

« L’aller au Fastnet est certes un tracé classique, mais c’est un grand col du Figaro ! Ce n’est jamais simple. C’est une très belle étape avec deux transmanches et une mer d’Irlande à négocier. 600 milles pour commencer, ça va peser lourd sur les organismes. »

 

Etape 2 

Remonter la Manche jusqu’à la mer du Nord avec (ou contre) les courants, le trafic, les effets de côte pendant 3 jours, sur 500 milles (920km).

« Elle est très originale, car elle est très stratégique et l’arrivée à Dunkerque est une grande première !

Les coureurs vont être amenés à faire des choix stratégiques très importants, notamment entre Wolf Rock et la marque de parcours située au large du Havre où ils vont devoir contourner une zone réservée au trafic maritime par le nord ou par le sud (la distance est la même) en fonction des courants qu’ils pourront exploiter au passage de la Hague. Ce choix devra se faire dès le cap Lizard (pointe sud de la péninsule anglaise, ndlr) et il sera sans doute très lourd de conséquences. Cela va demander aux solitaires une véritable réflexion stratégique. Ca va être passionnant !

L’arrivée à Dunkerque va amener les coureurs à remonter la partie est de la Manche. Quelques rares concurrents ont déjà navigué dans ces eaux via le Tour de France à la Voile il y a quelques années, mais ce sont des zones peu connues et pas simples, avec des bancs de sable, des courants…

Ce sera une étape clé de cette Solitaire. »

 

Etape 3

De la mer du Nord à l’Atlantique, via la Manche et le tour de la Bretagne, tout ça en une seule étape, de 500 milles à nouveau (920 km), tout en relief côtier !

 « Pour les gros costauds qui seront encore vivants !

Il y aura toute la Manche à remonter « à l’envers » contre vents et courants, avant de contourner la pointe Bretagne. Ils vont donc devoir négocier plusieurs passages très sélectifs : Barfleur (qui requiert beaucoup d’expérience), La Hague, Guernesey (passage nord ou sud...), puis la mer d’Iroise avec le passage du Four et le Raz de Sein à suivre (il est impossible que les deux passent à suivre). C’est tout simplement une tuerie ! A chaque passage, ça va éliminer ! C’est, en plus, une étape longue et elle arrive après les deux premiers monstres… »

 

Etape 4

last but not least ce « run » de 24h, 180 milles (340 km) entre Yeu, Belle Ile et Groix sera tout sauf une promenade du vendredi ! 

« Ce tour des îles est très technique et, en fonction de la météo, il peut y avoir des pièges (dévents, renverses…) et des écarts à la clé. Ces 24h arrivent surtout après trois étapes qui s’annoncent épuisantes : il faudra avoir encore un minimum d’énergie et de concentration disponibles. »

 

 

Nils Palmieri (TeamWork)

« Je n’ai pas d’appréhension par rapport au parcours, j’ai déjà régaté dans tous les endroits où nous allons aller (avec le Tour de France à la Voile). Les difficultés viendront des schémas météo, mais j’ai pu naviguer dans des conditions météo très variées depuis le début de la saison et bien me préparer. »

 

Achille Nebout  (Be Green Ocean) 

« Il va se passer plein de choses ! Le parcours est riche et varié avec du large et du côtier. Il y aura pas mal de pièges, du courant au raz Blanchard et au raz de Sein notamment. La Manche, c’est toujours compliqué aussi... »

 

Sam Goodchid (Leyton)

« Il faut tout le temps faire attention sur une Solitaire du Figaro, ne pas prendre de risques, savoir saisir des opportunités lorsqu’elles se présentent, notamment sur les passages clés où tout peut se jouer en quelques heures…  comme l’an dernier par exemple. »

 

 



enveloppe Imprimante partager sur Twitter partager sur Facebook