logo
twitter
diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte
Rechercher :
Partenaires Lorient BSM 2014
  • Lorient Agglomération
  • Tonnerre Gréement
  • Ouest France
  • Centre Nautique de Lorient
  • Cercle Nautique La Baule le Pouliguen Pornichet
  • SELLOR
  • Ville de Lorient
  • Classe Mini
Partenaire institutionnel
logo Lorient Agglomération
Prestataires officiels
  • Azimut Communication
  • Inter-Pôle
  • Lori S.I.
Carré des supporters
Membre carré supporter
Bénévoles
LORIENT 2012, BENEVOLE J'EN SERAI
Newsletter
S'inscrire :

Présentation de la course

La Volvo Ocean Race : édition 2011-2012

Les VOR 70 en course pendant une étape de la Volvo Ocean Race
Les VOR 70 en course ©Volvo Ocean Race

Une course internationale


La Volvo Ocean Race se dispute sur les Volvo Open 70 (les VOR 70), les monocoques de 22 mètres les plus rapides et les plus exigeants du monde, atteignant des vitesses de plus de 40 nœuds (74 km/h). Les équipages sont constitués de 11 marins, tous sportifs de haut niveau. Sur la dernière édition, 24 nationalités étaient représentées au sein des équipages qui comptabilisaient également 24 médailles olympiques.


Depuis 2008 et les premières étapes en Chine et en Inde, le parcours est étendu à l’Asie : la course fait désormais escale sur les 5 continents et renforce encore son rayonnement.


Le parcours de la Volvo Ocean Race alterne des étapes de longueurs différentes et des régates en baie, afin que l’intérêt sportif soit maintenu jusqu’à la fin. La dernière partie du parcours de la prochaine édition 2011-2012 sera un sprint entre Lisbonne, Lorient et Galway. Participer à une Volvo Ocean Race revient à enchaîner en neufs mois dix courses transatlantiques.

 

Parcours varié, étapes multiples et course en équipage sont des nouveautés pour la France qui conserve une culture de la course en solitaire. Et pourtant un équipage français mené par Lionel Péan a remporté la Whitbread en 1986 sur l’Esprit d’Equipe.


L’édition 2011-2012 verra donc la participation d’une équipe française pour la victoire, le team Groupama mené par Franck Cammas ainsi que l’étape de Lorient, son port d’attache.


C’est donc l’occasion pour le public français de redécouvrir ce défi autour du monde et d’assister à la confrontation des cultures de la voile anglo-saxone et française.


Un défi sportif et tout public

Les équipages des VOR 70 rencontrent des situation extrêmes pendant la Volvo Ocean Race
Une navigation dans des conditions extrêmes ©Volvo Ocean Race

La Volvo Ocean Race est une régate au contact. Les bateaux se suivent à travers le monde en réalisant un véritable défi sportif : 9 mois de régate intense sur des bateaux de course hi-tech extrêmement puissants et exigeants physiquement. Les navigateurs véhiculent ainsi des valeurs multiples telles que le travail en équipe, l’engagement, l’aventure humaine…

Pour transmettre ces valeurs au plus grand nombre, la Volvo Ocean Race met en place des programmes éducatifs tout au long des étapes de la course.


L'édition 2011-2012

Parcours de la Volvo Ocean Race 2011-2012. Lorient est l'avant dernière étape
Parcours de la Volvo Ocean Race 2011-2012. Lorient est l'avant dernière étape ©Volvo Ocean race

- Le bateau : Volvo Open 70 ou VOR 70

Longueur 21,50 m / Largeur 5,7 m / Poids (déplacement)14 tonnes / Hauteur de mât 31,50m / Longueur de la bôme 5,70m / Tirant d'eau 4,50 m

Surface de voilure : Grand Voile 175 m2 / Genois 140 m2 / Spinnaker 500 m2  

 

- 11 équipiers dont un « media-man » en charge de raconter la course de l’intérieur

 

- Le parcours :

  • Alicante, Espagne : départ le 5 novembre*
  • La Cap, Afrique du Sud : du 25 novembre au 11 décembre 2011
  • Abu Dhabi, Emirats arabes unis : du 1er janvier au 14 janvier 2012
  • Sanya, Chine : du 4 au 19 février 2012
  • Auckland, Nouvelle-Zélande : du 8 au 18 mars 2012
  • Itajai, Brésil : du 4 au 22 avril 2012
  • Miami, Etats-Unis : du 6 au 20 mai 2012
  • Lisbonne, Portugal : du 30 mai au 10 juin 2012
  • Lorient, France : du 17 juin au 1er juillet 2012
  • Galway, Irlande : arrivée le 3 juillet 2012

 

* Toutes les dates indiquées sont approximatives et dépendent des conditions de navigation. 


Une plateforme média globale

Pendant la Volvo Ocena Race, le Media Man est l'équipier chargé d'envoyer du contenu média quotidien
Le Media Man en action ©Volvo Ocean Race

Dans le TOP 20 des événements sportifs mondiaux au niveau des retombées médiatiques, la Volvo Ocean Race est présente sur tous les supports média : télévision HD, presse écrite, Internet, réseaux sociaux, jeux en ligne, téléphonie mobile, etc. Avec la Coupe de l’America, la Volvo Ocean Race est le seul événement voile aux retombées média internationales.


Pour optimiser ces retombées média, un 11e équipier est embarqué : le Media Man. Il est chargé d’envoyer des images à terre quotidiennement. Ainsi, il permet aux spectateurs d’être au cœur de la course et de découvrir la vie à bord dans des conditions extrêmes.  La dernière édition a rassemblé 2 631 journalistes originaires de 47 pays et 1,3 milliard de téléspectateurs. Elle a connu une couverture médiatique record avec 3 386 heures de diffusion TV.


La Volvo Ocean Race et les entreprises

Lorient attend un public très important lors de l'étape de la Volvo Ocean Race
Foule au ponton des Volvo Open 70 ©Volvo Ocean Race

L’atout de la Volvo Ocean Race : la prise en compte permanente des besoins et intérêts des entreprises partenaires de la course, des équipes et des ports.


La compétition est incontestable : un terrain favorable pour permettre aux sponsors de développer leurs actions de communication et de relations publiques. Grâce à la Volvo Ocean Race, les entreprises peuvent développer des programmes de 120 jours de relations publiques sur les 9 mois de course.


Pour l’édition 2008-2009, les sponsors principaux de chaque équipe ont comptabilisé 40 millions d’euros de valorisation moyenne des retombées média.


Quant à la fréquentation sur les étapes, Alicante a comptabilisé 970 000 spectateurs et 89 millions d’euros de retombées économiques*. 450 000 spectateurs sont venus sur le village de la course à Galway, générant 55 millions d’euros de retombées économiques directes.*

 

*sources Cabinet Deloitte


L'histoire de la Volvo Ocean Race

1985-1986 : Victoire de L’Esprit d’Equipe skippé par Lionel Péan
L’Esprit d’Equipe skippé par Lionel Péan ©Jonathan Estland
  • 1973 : Première édition de la « Whitbread Round the World Race », créée par les anglais. Sur le podium, un équipage français : Grand Louis, skippé par André Viant. Les voiliers participants sont des bateaux de course-croisière et des bateaux de course conçus spécialement, tels que Pen Duick VI d’Eric Tabarly.

  • 1981-1982 : 2ème place de Charles Heidsieck III skippé par Alain Gabbay.

  • 1985-1986 : Victoire de L’Esprit d’Equipe skippé par Lionel Péan.

  • 1993 : Apparition des « WOR60 », monocoques hi-tech de 60 pieds (18,28 m.

  • 1994 : Dernier équipage français : La Poste skippé par Eric Tabarly.

  • 1997-1998 : Volvo achète la course qui devient la Volvo Ocean Race : seuls les V60 peuvent courir. Les règles sont simplifiées : le classement est en temps réel.

  • 2002 : Dernière étape française à La Rochelle.

  • 2005 : Changement de bateau : les « Volvo Open 70 », de 22 mètres, plus puissants et spectaculaires succèdent aux «VO60». Ils sont alors les monocoques les plus rapides autour de la planète.

  • 2008 : Le parcours est étendu à l’Asie.

  • 2011 : Départ de la 11ème édition : 39 000 milles nautiques en 9 étapes.

Un équipage français pour la victoire : Groupama 70, skippé par Franck Cammas.

 

En 10 éditions, 289 marins français ont participé à la Volvo Ocean Race et 21 bateaux français ont été engagés. Pour l’édition 2011-2012, les organisateurs ont pour objectif de rallumer la flamme et la passion pour cette course en France